Le Guarana ou Warana Premium, plante s’utilisant dans nos spécialités de gommes homéopathiques.

Certifiée FGP : Forest Garden Product

Tout d’abord cette plante grimpante provient du bassin Amazonien et plus précisément du Brésil. Ainsi on la reconnait pour ses fruits blancs charnus entourés de graines brun foncé de la taille d’un grain de café et récoltés en septembre.

Notons qu’en phytothérapie nous utilisons les graines.

Un peu d’histoire

Pour commencer le missionnaire jésuite Felipe Bettendorf (1625-1698) rapporte en 1664 que le Guarana donne beaucoup de force aux membres d’une tribu amazonienne , les Indiens Maués. En effet ils peuvent aller à la chasse pendant deux jours consécutifs sans ressentir la faim.  Notons qu’il soigne aussi la fièvre, les crampes et les maux de tête.

Par ailleurs à l’époque précolombienne, soit 2 000 ans av. J.-C., les amérindiens faisaient sécher les graines au feu et les broyaient sur une pierre plate. Ainsi donc pour les réduire en une pâte qu’ils façonnaient en bâtonnets cylindriques, et qu’ils séchaient ensuite au soleil.

Enfin, nn 1826, on isole la première substance de guarana et l’appele Guaranine. Notamment cette molécule est identique à la caféine. Ainsi de 1880 à 1910, l’extrait de guarana figure dans la pharmacopée américaine à titre de stimulant, de diurétique et d’hyper-tenseur

Côté légende…

Parmi les quelques légendes qui entourent le Guarana, celle d’une jeune femme de la tribu Mauès. Onhiamuaçabe, découvrant son enfant mort dans la forêt, lui arracha l’œil et le planta dans le sol en invoquant l’esprit des arbres. Elle murmura : « Toi, mon fils, tu seras la plus grande force de la nature, tu libéreras des hommes de leurs problèmes et tu en soigneras d’autres ».

Ainsi un peu plus tard, une plante sortit de terre au même endroit.

Ce fut le premier plant de « Wara » ou Guarana. Il est vrai que le fruit ressemble à un globe oculaire…

Savez-vous que ?

Le nom de la plante vient de « guarani ». Plus précisemment le nom du premier peuple amérindien d’Amazonie ayant découvert ses propriétés. Également, dans la nature, un insecticide naturel qui éloigne les insectes phytophages.

Pour tout dire la théophylline, la caféine et la théobromine sont des alcaloïdes que l’on retrouve dans le chocolat…

Pour quoi faire ?

Premièrement riche à l’état naturel en oligo-éléments (calcium, nickel, potassium, magnésium, fer, phosphore), en vitamines (A, E, B1, B3, PP), en sels minéraux, des acides gras essentiels, en acides aminés. Aussi le Guarana contient de nombreux types d’alcaloïdes ou « molécules organiques végétales » (théobromine, théophylline, caféine).

Quant aux tanins et aux protéines, en forte concentration, ce sont eux qui entraîneraient une libération lente de la caféine (ou guaranine). Qui plus est présente dans une proportion deux fois et demie plus importante que celle retrouvée dans le café ou le thé « à l’état naturel ».

Ses usages traditionnels ?

On l’emploie pour :

  • Réduire la fatigue mentale
  • Augmenter les capacités cognitives comme la concentration et la mémoire

Le Guarana est traditionnellement utilisé pour tonifier l’esprit

Des études ? Oui !

La principale molécule du Guarana, la guaranine/caféine, se considère scientifiquement comme un stimulant du système nerveux central et du métabolisme. Sous réserve de 75 mg de caféine par jour.

Ainsi différentes études confirment ses effets stimulants et antioxydants. En particulier une qui observe la prévalence inférieure de l’hypertension, de l’obésité et du syndrome métabolique dans le groupe qui buvait du Guarana. effets stimulants et antioxydants du guarana/warana

Qui plus est on peut noter des résultats encourageants pour le traitement de la fatigue induite par le cancer (14 mars 2018 – https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733561. Ce document représente le fruit d’un long travail approuvé par le jury de soutenance et de C Poirot

 Guarana traitement de la fatigue induite par le cancer BUPHA_T_2014_POIROT_CLEMENCE

La qualité

À savoir : nous sommes très attentifs à la qualité de nos produits dans nos gommes en Homéopathie et Phytothérapie.

Il est à noter que le Warana Guarana aide à combattre la fatigue et la somnolence en stimulant le système nerveux central.

Également son nom vient des Amérindiens « Guarani » qui consommaient le Guarana pour endurer les périodes de famines et aidait à « tenir le coup ».
Ainsi est né le Warana ou Guarana.

Pour ainsi dire il possède des vertus neuro-stimulante.

Les performances

Par ailleurs, il accroît parallèlement les performances et la vigilance tout en réduisant la fatigue.

Enfin, comme la Rhodiole, le Ginseng, le Ginkgo et la Bacopa, il accroît la résistance mentale de l’organisme.

Souvent on l’utilise en complément alimentaire, et la qualité de notre Warana apporte des « Plus » à notre cure homéopathique.

Alcaloïdes, adénine, guaranine (caféine en très forte concentration), hypoxanthine, théophylline, théobromine, xanthine. Mucilages, pectine, tanins, acides aminés, acides gras essentiels, sels minéraux, oligoéléments, vitamines A, E, B1, B3 et PP se retrouvent à l’état naturel.

Composé en caféine, le Warana à la particularité de la diffuser très lentement et de développer tout le potentiel de l’organisme.

C’est l’allié des performeurs et des sportifs.

Références d’études à propos du Guarana

  • Adriana del Giglio, Auro del Giglio, in Giglio, Auro del Giglio, inBioactive Nutraceuticals and Dietary Supplements in Neurological and Brain Disease, 2015
  • The protective effects of guarana (Paullinia cupana) on fibroblast NIH-3T3 cells exposed to sodium nitroprusside. – L.S. Bittencourt, D.C. Machado, M.M. Machado, G.F.F. Dos Santos, T.D. Algarve, D.R. Marinowic, E.E. Ribeiro, F.A.A. Soares, F. Barbisan, M.L. Athayde, I.B.M. Cruz. (2012)
  • Paullinia cupana: a multipurpose plant – a review
  • Leila Larisa Medeiros Marques,  Emilene Dias Fiuza Ferreira, Mariana Nascimento de Paula,  Traudi Klein, João Carlos Palazzo de Mello (2018)
  • A.Nehliget al. “Caffeine and the central nervous system:Mechanisms of action, biochemical, metabolic, and psychostimulant effects”, Brain Res Rev, vol. 17, no 2, 1992, p. 139-170
  • Guaraná (Paullinia cupana) improves the proliferation and oxidativemetabolism of senescent adipocyte stem cells derived fromhuman lipoaspiratesAlencar Kolinski Machado, Francine Carla Cadoná, Verônica Farina Azzolin, Eduardo Bortoluzzi Dornelles, Fernanda Barbisan, Euler Esteves Ribeiro, Maria Fernanda Mânica-Cattani, Marta Maria Medeiros Frescura Duarte, José Raul Pinto Saldanha, Ivana Beatrice Mânica da Cruz
  • Paullinia pinnata extracts rich in polyphenolspromotye vascular relaxation via endothelium-dependant mechanisms. J. Cardiovasc. Pharmacol. 2006;47(4):599-608
  • Pullinia cupana Mart var. sorbilis, the guarana, on mouse hepatocarcinogenesis. CancerLett. 2006;233(1) :158-64
  • www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17397119

Où trouver le Warana/Guarana ?

Dans Energy Blood, Homeogum,

Pour un rétablissement !

Performance : HOMEOGUM : Le 1er complément alimentaire efficace alliant Homéopathie et Phytothérapie Energy Blood

 

Open chat
Testez Homeogum gracieusement ou 1 boite
Comment peut on vous aider ?